1er mai sous tension dans les rue de Paris

Les manifestations avaient pour la plupart lieu ce matin en province, comme à Bordeaux (6 400 personnes), Lyon (6 200), Marseille (5 500) ou Nantes (3 500). D’importants rassemblements étaient attendus à Toulouse, Montpellier, Strasbourg, Grenoble, Lille, Rennes ou Nancy. A Caen, la préfecture du Calvados a interdit tous les cortèges, sauf celui organisé par plusieurs syndicats. Le 1er-Mai 2018 est, par ailleurs, la date qui marque le début des « affaires Benalla », du nom de l’ex-chargé de mission de l’Elysée mis en examen notamment pour avoir, comme nous le révélions en juillet 2018, molesté un manifestant ce jour-là place de la Contrescarpe, à Paris. De nombreux manifestants sont venus affublés d’un masque reprenant le visage d’Alexandre Benalla et des organisations appellent à constituer un « Benalla bloc » au sein du cortège syndical.

  • A Paris, le premier cortège pour le climat, s’est élancé à 11 heures

  • de la place d’Italie en direction de Montparnasse,

  • d’où e

Indé-Design - 1 rue de Cormeilles - 95130 Franconville - Copyright Indé-Design 2012-2019 - Tous droits réservés

Téléphone

06 08 48 68 99